El Petén: Flores et Tikal

gt Flores, Guatemala - 04 Apr 2012 - 3 comments

Et je continue ma route au Guatemala - toujours plus au nord, pour finalement arriver dans la région du Petén. Cette région isolée, pleine de jungle et où règne une chaleur étouffante, a pour réputation d'être la terre d'accueil des trafiquants de drogue et des guerrilleros. Il y a aussi beaucoup de ruines Maya dans la région, et notamment Tikal.

Après un autre (long) transfert en shuttle avec en prime une traversée de rivière dans un bac de fortune, on arrive dans l'après-midi à Flores. Cette fois-ci c'est sûr, on sait que c'est la Semaine Sainte, donc on s'attend à une bonne galère d'hôtels... Finalement, même pas - le van nous dépose dans un hôtel qui a des chambres libres, correctes et pas chères. Inespéré!

Flores est une ville-île située sur le lac de Petén Itza. L'endroit est très charmant, mais il fait tellement chaud qu'on ne peut pas faire grand chose de la journée, à part sauter dans le lac depuis l'embarcadère, qui a eu la bonne idée d'avoir été installé en face de notre hôtel.

Au petit matin le lendemain, départ pour les ruines de Tikal. J'espérais y voir le lever de soleil, mais même en partant à 4h30 du matin je suis arrivé trop tard. Ce qui n'est pas si grave vu que les ruines sont baignées dans un brouillard mystérieux... Le site est immense et majestueux, certaines pyramides émergent de la jungle par endroits, d'autres sont encore recouvertes de terre ou de végétation... Une visite très impressionnante.

    

On rentre à l'hôtel à la mi-journée - de toute façon, il fait tellement chaud que ça ne servirait à rien de rester, et une fois encore, les touristes locaux débarquent en masse. Faire la queue sur les escaliers c'est rigolo deux minutes mais on s'en lasse vite quand même. Du coup, je sais pas si c'est la foule ou la chaleur mais j'ai craqué et j'ai fait une photo-souvenir en mode kéké :)

    

Au retour bien sûr, c'est toujours la Semaine Sainte - et en plus c'est le Vendredi Saint. J'aurais bien évité de manger de la viande pour faire genre comme tout le monde, mais le stand de tacos avait une promo. Tant pis, j'irai en enfer. En attendant, les habitants sont en train d'installer les décorations de sable dans la rue. Travail de fourmi mais vraiment joli vu d'en haut! C'est dommage que quelques heures après, la procession passe dessus et piétine tout ça de bon coeur.

    

Flores est ma dernière étape au Guatemala - je me mets maintenant en route pour le Mexique. Petit pincement au coeur: après l'Amérique du Sud et l'Amérique Centrale, j'entre maintenant officiellement en Amérique du Nord. La partie "latine" de mon voyage touche bientôt à sa fin!