An eclipse on the 66

us Flagstaff, United States - 20 May 2012 - 6 comments

Oh, Arizona... Dans ma petite tête pleine de préjugés, l'Arizona c'était le désert, les cactus et les grandes routes toutes droites avec les herbes qui roulent. Et bien, oui et non: quand on redescend vers Flagstaff il y a de ça mais il y a surtout beaucoup de montagnes, et de stations de ski. Et oui. Même que la piste d'à côté de Flagstaff a fermé il y a pas longtemps.

Étonnant, non?

Bref - je dors chez un couple de CouchSurfers plutôt non conventionnels. Elle est guide au Grand Canyon, il est infirmier pour enfants malades, et me donnent rendez-vous sur un parking de truck stop. À peine rencontrés, ils disent qu'ils m'emmènent dans "a very special place" et on part sur une petite route de terre. J'étais pas super rassuré mais en fait ils sont très sympa et ont une résidence secondaire dans une caravane au milieu des bois, sur le terrain d'une de leurs copines dont le mari a construit une cabane de conte de fées. Par exemple pour aller à la chambre il faut traverser un pont de corde et pour aller aux toilettes il faut se laisser glisser le long d'une barre en métal façon pompier en alerte.

Enfin, on regarde un film et comme il fait trop froid pour dormir dans les bois, on rentre dormir dans leur maison. Encore des gens qui ne ferment jamais leur porte à clé, d'ailleurs. C'est tout de même bizarre - où sont les Américains qui tirent au fusil quand ils voient des gens bizarres? Le lendemain, le monsieur m'emmène faire une balade sur sa grosse moto (une Goldwing 1200). Pas de chance, les vidéos sont elles aussi sur une certaine carte SD disparue ;-)

  

Un burrito plus tard, on va faire des courses au supermarché - à peine le temps de faire une photo avec le magnum de 1L de vodka en forme de mitrailleuse AK-47... Oh, America! Et on retourne dans les bois, je lui file un coup de main pour préparer le déjeuner, plein de gens arrivent pour nettoyer le plan d'eau de sa copine qui est rempli d'algues, et il est l'heure de me remettre en route. Cette fois-ci c'est pour de vrai - je pars sur la route 66, direction la Californie.

Il faut savoir que la 66 n'existe plus vraiment en tant que telle. La majeure partie a été décommissionnée - remplacée par des freeways à certains endroits, déplacée / modifiée à d'autres, voire même abandonnée sur certains tronçons. Donc si on veut suivre l'itinéraire historique, ça implique de nombreux tours et détours. Je commence par Seligman, une petite ville-musée pour les touristes en mal de Trente Glorieuses et d'Amérique florissante.

  

  

Je roule toute l'après-midi, en m'arrêtant prendre des photos et en me répétant dans ma tête "wow je roule sur la route 66". Ce qui finalement n'a rien d'exceptionnel, mais bon quand même. Petite pause au Hackberry General Store, et puis l'éclipse de soleil tant annoncée arrive enfin. Je m'arrête sur le parking d'un truck stop de Kingman pour la regarder - l'endroit a une annexe qui propose des filles pas chères en plus des traditionnels essence et snacks. Dommage, c'est fermé - alors je me contente de taper la discute avec la serveuse. Tablier, visage fatigué et cheveux en bataille - comme dans un film, toujours...

  

  

  

Le soir tombé, je rejoins ma prochaine étape: Lake Havasu City, une ville au passé très riche puisqu'elle a été fondée en 1978. On repassera pour l'architecture et l'histoire, par contre niveau température ça envoie pas mal puisqu'il fait encore 35 degrés à 20h30...