Le fameux Grand Canyon

us Grand Canyon, United States - 18 May 2012 - 5 comments

C'est le dernier "gros" site naturel de la boucle - et pas le moindre: en route vers le Grand Canyon! Déjà ce qu'il faut savoir c'est que c'est un canyon, donc c'est difficile à traverser. Donc il faut choisir de quel côté on va aller. Il y a le côté Sud (South Rim), assez facile d'accès, bien développé et très visité, et le côté Nord (North Rim), plus "sauvage" et surtout beaucoup moins facile d'accès.

Pour aller d'un côté à l'autre il y a 25 kilomètres à vol d'oiseau mais en voiture ça prend 5 heures, vu qu'il y a 400 bornes. Le temps de faire le tour... Donc moi j'aime bien faire simple alors je suis allé au North Rim (aussi parce que les cars de touristes ça va bien j'ai déjà donné).

Donc juste à la sortie de Page, on traverse le Colorado et le machin est déjà foutrement impressionnant. Si c'est comme ça maintenant qu'est ce que ça va être au Grand Canyon (oui parce que en fait au fond du Grand Canyon coule le Colorado, merci de revoir votre géographie). C'est profond, et large. Et on le traverse sur un pont au style délicieusement rétro, où l'on apprend au passage que le fleuve a toujours été une barrière naturelle tant pour les Indiens que pour les colons. Tu m'étonnes.

  

Ensuite je passe à côté des Vermillion Cliffs (des falaises orange, donc, le pragmatisme américain fait des merveilles au niveau des noms). C'est joli aussi. Et je continue à monter - le North Rim est à près de 3000m d'altitude. Donc on passe du niveau de la mer avec un désert aride, des serpents et des cailloux partout à un truc très montagneux, avec des pins, des cerfs et des grandes plaines trempées d'eau. La diversité naturelle dans toute sa splendeur...

  

J'arrive finalement à destination, et je me renseigne à la cabine des rangers du parc. Le Grand Canyon est fourbe pour les randonneurs, puisque c'est très facile de descendre dedans mais c'est beaucoup plus dur de remonter (vu que ça monte, forcément, et que c'est de plus en plus en altitude, et qu'il y a pas d'eau non plus). Comme mon assurance rapatriation machin arrive à expiration ce jour même autant y aller tranquillement... Donc je me contente de prendre des photos gentiment, et de monter encore pour rejoindre un autre view point pour le coucher de soleil. C'est beau mais je suis un peu déçu - déjà je pensais voir un truc vraiment impressionnant et en fait, ça reste un canyon. Et en fait c'est tellement large qu'on se rend pas trop compte de la taille. Et comme il y a des feux de forêt dans le sud de l'État, l'air est trouble et ça rend pas top. Enfin bon, on fait avec ce qu'on a.

  

  

Après une petite nuit tranquille dans la voiture (doux Jésus qu'il fait froid la nuit à cette altitude) je pars pour une petite randonnée dans le canyon. C'est vrai que c'est fourbe, le sol est glissant, il fait chaud et le soleil tape, mais c'est très beau quand même. Je rencontre un groupe de randonneurs sympa qui eux arrivent d'en face et ont dormi dans le canyon... On fait un petit bout de chemin ensemble. De retour au parking ils réalisent que leur voiture est de l'autre côté, que le seul bus qui va au South Rim part très tôt le matin et que donc ils sont bloqués. Mais comme je suis un gars cool je les ramène à la station des rangers dans ma Hyundai de feu. :)

  

Et puis voilà - je déjeune, une petite sieste, et je redescends tout dans le sens inverse vers le désert. Prochaine étape: Flagstaff, pour récupérer la route 66 et rentrer tranquillement en Californie...