Las Vegas Parano

us Las Vegas, United States - 10 May 2012 - 2 comments

Sur la route de Las Vegas, je m'arrête juste faire le plein dans la fameuse bourgade de Pahrump. Je suis au Nevada et ça se sent: l'essence est moins chère, il y a des machines à sous dans la station-essence et des cow-boys qui chantent de la country au bar d'à côté. Wouhou, ça promet.

Je continue vers Vegas - je suis dans le désert et il fait nuit noire. Mais je vois une grosse tache orange dans le ciel au loin, qui se rapproche... jusqu'à ce que la ville se dévoile au détour d'un virage. Il y a de la lumière partout et on devine même les silhouettes des casinos sur le Strip. Sacré contraste avec la Vallée de la Mort :)

Je ne peux pas m'empêcher de remonter le Strip de nuit malgré les embouteillages. Des casinos et des néons partout, on pourrait presque éteindre les phares que ça ne ferait pas beaucoup de différence. Je n'ai pas de réservation alors je ne me sais pas trop où m'arrêter... Je suis presque arrivé au bout et je vois plus loin le "Circus Circus", dont j'avais vaguement entendu parler. Du coup je me la joue freestyle, je me gare devant et demande une chambre - qui ne se trouve être pas trop chère - et voilà, je suis installé. Bon il faut prendre la voiture pour aller à la réception mais c'est pas mal quand même.

  

De là je suis parti me perdre dans Las Vegas. L'avantage c'est que même la nuit il se passe toujours quelque chose donc c'est pas grave qu'il soit déjà bien tard... Dans mon casino (tous les hôtels font casino et vice-versa en fait) il y a des spectacles de cirque, une fête foraine et même des manèges. Et bien sûr les machines à sous, la roulette, le poker, le craps, le blackjack, j'en passe et des meilleures. Et finalement c'est toujours un peu la même chose partout, sauf que le thème change: empire romain, Venise, Paris, New York, tropical... Enfin voilà. C'est rigolo à voir et l'ambiance y est très spéciale vu que tout le monde ou presque est là pour se détendre / jouer / s'amuser. C'est comme une ville de vacances mais sans plage, monuments ou nature. Juste du divertissement, de l'alcool et des filles faciles (la prostitution est légale ici).

  

En fait le Nevada c'est un peu l'État où on a le droit de faire tout ce qui est interdit ailleurs, ou presque. Et Las Vegas est l'apothéose de ça, donc tout est demésurément exagéré. Tout est immense, les clims soufflent froid sur le trottoir alors qu'il fait 40° dehors, et il y a même un restaurant à thème malbouffe: "The Heartattack Grill" (le grill de la crise cardiaque). Les clients qui pèsent plus de 160 kilos mangent gratuitement. Au menu: Bypass Burger, Double Bypass Burger, Triple Bypass Burger, etc etc (en français: pontage, double pontage, triple pontage...). La classe, quand même.

  

À part ça j'ai fait un peu de tout et de n'importe quoi, et ça a surtout été n'importe quoi - marcher sur le Strip en journée, le soir, la nuit, regarder le spectacle des fontaines du Bellagio, l'éruption volcanique du Mirage, je suis allé voir la procession des faux Elvis dans le vieux Vegas (Downtown), j'ai déambulé dans les casinos pour regarder les filles danser en petite tenue et bu des whisky-coca gratos en jouant aux machines à sous. En fait, les casinos veulent 'scotcher' les gens sur leurs chaises pour qu'ils continuent à jouer, donc ils font tout pour ne pas qu'ils se déplacent - les consommations sont à volonté et gratuites (à part le tip), et servies à la place directement. Donc en jouant aux bandits manchots à 1 centime, on peut jouer 5$ en une après-midi tout en picolant à l'oeil. Moi je dis, merci Vegas.

  
  
  

Bon, ben voilà. Tout ça c'est bien joli, mais après 2 jours on a vite fait le tour, et malgré les distributions de M&M's dans leur magasin spécial, il faut quand même repartir. Je visite la chapelle de mariage express où trône une Cadillac d'un rose d'un meilleur goût avant de remonter dans mon carrosse à moi. Direction l'Utah!