Zion Park et Bryce Canyon

us Zion & Bryce Canyon, United States - 12 May 2012 - 10 comments

Californie, Nevada... et maintenant Utah. C'est l'État des Mormons mais aussi pour moi celui où les taxes sont les plus basses. Direction Best Buy pour m'acheter un Macbook Air flambant neuf, et ne plus m'arracher les cheveux quand j'édite les photos de voyage...

  

À part ça, c'est presque la routine: quelques heures de route dans des paysages de carte postale, arrivée en fin d'après-midi au Zion National Park. Je m'installe sur le parking pour un pique-nique et une nouvelle nuit dans la voiture. Réveil matinal sous un soleil radieux, j'en profite pour faire quelques randonnées. Le parc est très joli - la Virgin River coule au fond d'un canyon sculpté entre deux massifs rocheux. Il y a plein d'écureuils, des jolies fleurs, des mini-lacs... C'est la nature et c'est très chouette.

  
  

Je reprends la voiture pour quelques dizaines de kilomètres - cette fois-ci les roches sont de couleur ocre vif, avec beaucoup moins de végétation. C'est rigolo comme d'un endroit à un autre ça change presque du tout au tout...

  

J'arrive à Bryce Canyon, un autre parc national, qui rappelle chez moi des souvenirs d'un autre temps: un des premiers logiciels de 3D que j'ai utilisé s'appellait Bryce 3D, car il pouvait créer des paysages qui étaient censés rappeler ceux de ce parc. Bien sûr j'ai toujours pensé que ce n'était pas réaliste du tout. Mais en fait... pas du tout, c'est comme ça pour de vrai!

  

Les paysages sont à couper le souffle et je place illico Bryce dans la liste de mes parcs nationaux préférés de ce voyage. C'est le genre d'endroit où on se dit toutes les 5 minutes "bon allez j'y vais" et que 10 minutes après on est encore en train de prendre des photos / profiter de la vue / reprendre des photos pour être bien sûr. Panoramique obligatoire :)


  

Wow.


  

En fin d'après-midi, je reprends la route vers le Nord... et j'arrive finalement au fameux panneau "Next services: 110 miles", qui veut dire qu'il n'y a ni station-service, ni hôtel, ni quoi que ce soit sur la route pendant les prochains 180 kilomètres. Les derniers hôtels sont donc très chers, et je ne sais pas trop quoi faire. C'est l'occasion de déballer mon nouvel ordi, et de me connecter au WiFi gratuit du Super8. Je repère un Motel6 à bon prix à Richfield, à seulement 35 miles derrière moi... et zou, le tour est joué. Demi-tour, 35 miles ça fait quand même presque 50 kilomètres donc c'est long, mais finalement, j'y suis. Et je peux enfin m'installer pour une nuit de repos bien méritée dans un vrai lit!