Sur la route de Las Vegas, je m'arrête juste faire le plein dans la fameuse bourgade de Pahrump. Je suis au Nevada et ça se sent: l'essence est moins chère, il y a des machines à sous dans la station-essence et des cow-boys qui chantent de la country au bar d'à côté. Wouhou, ça promet.

(2 commentaires)

À San Francisco, je loge chez une copine de prépa que je revois pour la première fois depuis 12 ans. Plein de souvenirs à évoquer, de choses à discuter (merci Liz!) et 4 jours pendant lesquels je n'ai pas vu le temps passer...

(3 commentaires)

A way out west there was a fella, fella I want to tell you about... C'est la phrase d'ouverture de mon film préféré, et elle colle très bien à la situation. Je suis donc à Los Angeles, ville de cinéma, chez ce cher John qui a bien l'intention de me faire découvrir "son" Los Angeles.

(4 commentaires)

México: la ville, pas le pays. Quoique... Dans le bus qui me conduit depuis Puebla, je découvre cette ville-monstre: il y a 2h de trajet, et pendant 1h30 on traverse des zones urbaines, industrielles, commerciales. L'espace est utilisé au maximum - par des roulottes qui vendent des tacos, des arrêts de bus, des stations de métro, des ponts piétons qui traversent l'autoroute...

(6 commentaires)

Destination Granada! Histoire de changer, je quitte l'île d'Ometepe sur un vrai ferry - avec la clim', un snack-bar et une télé qui passe des films avec Jean-Claude Van Damme. Et aussi des camions et des voitures... dont un camping-car et un 4x4 immatriculés en France.

(6 commentaires)

Ça me fait bizarre de retrouver l'aéroport de Panama City, dans lequel j'avais erré en attendant mon vol pour Quito il y a 6 mois de ça... Cette fois-ci je vais sortir de l'aéroport et mettre le pied en Amérique Centrale pour la première fois!

(10 commentaires)

Après une nouvelle après-midi dans le bus, j'arrive finalement à Carthagène des Indes (ou Cartagena de Indias), ville au passé historique très riche. Sur une péninsule dans la mer caraïbe, elle a été un port stratégique pour les colons espagnols pendant de nombreuses années.

(2 commentaires)

Après six heures de vol je me retrouve de nouveau dans l'hémisphère Nord, à Bogotá. Je n'avais pas prévu de passer en Colombie mais le billet d'avion le moins cher y avait une escale et j'en avais entendu beaucoup de bien, alors pourquoi pas?

(2 commentaires)

Je suis passé de nombreuses fois par Santiago: en arrivant d'Argentine, après Valparaíso, et de nouveau après l'île de Pâques. La ville n'a pas énormément à offrir au voyageur mais elle est très bien organisée et il y fait bon!

(4 commentaires)

Même si Santiago est entourée de montagnes, la ville est plate, et heureusement le soleil de l'été chilien réchauffe sa froideur fonctionnelle. À peine 200 kilomètres plus loin, sur la côte, Valparaíso (ou Valpo pour les intimes) est à peu près tout ce que n'est pas Santiago: les rues montent, descendent et serpentent entre la mer et les collines andines, au fil des façades multicolores des maisons... dont la plupart sont recouvertes de graffiti. Les bus et certaines voitures semblent tout droit sorties des années 60 - dépaysement assuré!

(4 commentaires)

Pages