Après un nouveau long trajet en bus (seulement 20h cette fois), j'arrive à Mendoza, qui sera ma dernière étape en Argentine. Je n'ai pas prévu d'y faire grand chose - je suis pas mal fatigué et j'ai l'intention d'en profiter pour me reposer avant de traverser les Andes et d'arriver à Santiago, au Chili.

(4 commentaires)

La Patagonie, c'est beau, mais c'est loin. Je vais mettre 28 heures à remonter jusqu'à Bariloche, dans la région des lacs.

(3 commentaires)

Après 3 heures de vol et 2000 kilomètres (à peu près autant que pour aller à La Paz...), j'atterris à El Calafate, à 50 degrés et quelques de latitude sud. Pour donner une idée, c'est déjà plus au sud que la plupart des terres émergées du globe et à peu près au niveau des îles Kerguelen.

(11 commentaires)

Bienvenue à Buenos Aires... Avec plus de 13 millions d'habitants et une superficie comparable à Moscou ou Los Angeles  - elle est souvent considérée comme la capitale de référence en Amérique du Sud. J'y suis resté une semaine, le temps de découvrir ses nombreux quartiers et ambiances... et aussi les porteños (habitants de la capitale), réputés pour être différents des Argentins "normaux".

(4 commentaires)

J'ai décidé de "couper" par l'Uruguay pour rejoindre Buenos Aires. En fait ce n'est pas vraiment un raccourci vu que j'ai pour idée de faire un détour par l'intérieur du pays, terre des gauchos (comme sont appelés les cow-boys en Amérique du Sud).

(4 commentaires)

Les chutes d'Iguazu sont classées au patrimoine mondial de l'humanité. Elles s'étalent sur plus de 2.7 kilomètres de long et atteignent plus de 80m de hauteur en certains endroits.

(6 commentaires)

Prochaine étape: Puerto Iguazu et ses fameuses chutes, situées tout près des frontières du Paraguay, du Brésil et de l'Argentine. Au petit matin je monte donc dans un bus, direction Ciudad del Este, ville frontalière avec le Brésil d'où je pourrai retourner en Argentine.

(7 commentaires)

J'arrive donc à Resistencia comme prévu à 4h30 du matin. En pleine forme, bien sûr... Après quelques dizaines de minutes d'errance dans la gare de bus et une banane, je finis par trouver un bus qui m'emmène dans le centre ville. Et bien à 5h du matin, la place centrale de la ville n'est pas non plus très animée. Ne me reste plus qu'à trouver un hôtel pour finir ma nuit.

(3 commentaires)

Comme j'ai été un peu déçu par le nord argentin, que j'ai envie de voir les chutes d'Iguazu mais sans faire un aller-retour depuis Buenos Aires... la suite des événements est toute trouvée: je vais traverser le Paraguay et en profiter pour faire quelques pauses en route. J'oblique donc à l'est, en passant par Tafi del Valle et San Miguel de Tucumán dans un premier temps.

(4 commentaires)

Après mes premiers moment en demi-teinte dans les villes du Nord de l'Argentine, en route pour Cafayate et ses vignobles, renommés pour être les plus hauts du monde. Situés à plus de 1700m d'altitude, les vignes croissent dans des conditions particulières: air sec, beaucoup de soleil et grande amplitude thermique (il fait parfois plus de 30° en journée et entre 10 et 15° la nuit).

(4 commentaires)

Pages